Accueil > A propos

A propos

Bienvenue sur mes pages sur le réseau des réseaux. Je partage ici mes notes personnelles et mes différents contenus lors de mes voyages d’exploration sur les systèmes libres GNU/Linux et Unix BSD.

Qui suis-je ?

Avant tout, un fervent défenseur de systèmes distribués et prêcheur convaincu de philosophie Open Source (libre) depuis de longue date. Je suis actuellement un administrateur système et développeur Freelance sur Perpignan et alentours.

Quel genre de contenu ici ?

Vous trouverez ici des extraits de codes en script shell, php. Mes conseils et savoir-faire en bonnes pratiques de programmation. Des articles sur la distribution Ubuntu que j’utilise sous sa forme desktop et Free BSD. Vous trouverez donc du contenu en rapport avec le libre, les communautés du libre, de la prog, de l’algo, du système, du réseau et enfin étant un freelance, mes services.

Changement de contenant

J'ai changé de contenant. Ayant souhaité allez voir d'autres contrées que le CMS Typo3. J'ai posé ma valise brièvement au village Wordpress, puis je suis reparti sur les routes. Aujourd'hui, je suis sous CMSimple. Chouette, je vais pouvoir mettre mes pages WEB dans une boite d'allumettes !

L'esprit du libre

Que de chemin parcouru depuis les années 80 avec l’apparition du ZX 81 de Sinclair, de l’Oric Atmos puis l’annonce de Richard Stallman du projet GNU puis plus tard les systèmes BSD. Mais il manquait encore quelque chose… La brique manquante apparut au début des années 90 avec la naissance du noyau Linux par Linus Torvalds.

Le code source de ces systèmes dits libres ou open source est consultable, modifiable. Ceci implique plusieurs choses. Vous pouvez améliorer ces logiciels. Vous avez la possibilité de vérifier qu’ils ne contiennent pas de codes malveillants pouvant atteindre votre liberté et votre sécurité. En bref, par la possibilité d’une maîtrise totale sur ces logiciels, votre liberté est préservée. Il s’offre donc à vous un large choix des possibles. Egalement, l’autre raison de préférer des logiciels libres (dont le code est ouvert) est que tout un chacun peut prendre connaissance du code source, est libre de le modifier et de l’améliorer. Ceci est une bonne chose en soi et pour tout le monde. Je considère personnellement qu’un code source qui n’a pas été soumis à la critique par ses tiers ne vaut rien sinon pas grand chose. Tous ces logiciels libres donc, sont un excellent levier pour produire du code source de qualité.

Systèmes distribués

Internet (voir cet article sur wikipedia) est un espace libre et ouvert d’échanges (priez pour qu’il le reste !), de partage de la connaissance constitué de 30 000 réseaux inter-connectés. GNU/Linux et Internet étant nés en même temps, l’un a eu besoin de l’autre et inversement, par cette substantifique alchimie du partage. Ces deux entités représentent donc une même et une seule chose.

L’une des principales caractéristiques d’Internet, est qu’il ne peut être coupé, arrêté, stoppé en totalité. Il ne possède pas de point central. Son architecture est massivement distribuée.

Philosophie Open Source

Le terme « open source » semble devenir un terme générique pour garantir une nouvelle forme de qualité. La communauté de développement peut étudier le code source pour localiser d’éventuels problèmes de sécurité. Les logiciels open source intéressent beaucoup les pays nouvellement industrialisés, émergents, en voie de développement, (Chine, Brésil, Inde, Afrique, …) car ces derniers leur confèrent une indépendance technologique indéniable. La liberté commence par l’indépendance. Ne pas dépendre de.

Enfin, d’un point de vue économique, en 2010, l’industrie française de l’open source regroupe 250 entreprises et 3 500 emplois. Ses utilisateurs sont les grands comptes qui représentent 48% du chiffre d’affaires de l’industrie du logiciel libre et 600 000 PME à la recherche de solutions peu onéreuses.

Liberté

Les logiciels libres appelés également Open Source, sont le seul moyen efficace pour que l’utilisateur puisse contrôler les programmes qu’il utilise. Ainsi, l’utilisateur à une totale liberté concernant le logiciel utilisé. A contrario, un logiciel fermé (impossibilité d’avoir accès au code source) ou logiciel dit propriétaire (Copyright) peut contrôler ses utilisateurs, les surveiller à leur insu, …
Je vous invite à lire cet article de Wikipedia, entre autre. Nos libertés s’avèrent à l’avenir, de plus en plus menacées.

Logiciel libre

Si votre curiosité vous emporte, je vous laisse découvrir le père des logiciels libres sur Wikipedia, Richard Stallman. Le logiciel libre (Open Source) répond à quatre critères fondamentaux :

  • Liberté d’utiliser le programme comme bon vous semble.
  • Liberté d’étudier le code source, et de le changer pour qu’il fonctionne comme vous le souhaitez.
  • Liberté d’aider les autres ; c’est la liberté de réaliser et de distribuer des copies exactes quand vous le souhaitez.
  • Liberté de contribuer à votre communauté, c’est la liberté de distribuer des copies de vos versions modifiées quand vous le souhaitez.

Sur l’ensemble des sites Internet diffusés par bazzanella.org, le logiciel libre est donc de rigueur, par respect vis à vis des utilisateurs finaux, particuliers comme professionnels.

Je vous souhaite une agréable visite sur mes pages, sur le réseau des réseaux.


|

Promouvoir et soutenir le logiciel libre

Actualités

La Russie envisage de bloquer Telegram si les clés de chiffrement de l'application ne sont pas remises au régulateur

WannaCry : infection de 55 caméras de trafic routier en Australie pendant des opérations de maintenance

Piratage série Netflix : Larson Studios revient sur les faits et recommande de ne pas payer de rançons en cas de piratage, partagez-vous cet avis ?

Google supprime d'autres applications infectées par le Trojan Ztorg du Play Store, qui a déjà à son actif plus d'un million de téléchargements

Microsoft répond aux allégations de Kaspersky qui l'accuse d'abus de position dominante avec Windows Defender sur Windows 10

Canonical déploie une dizaine de mises à jour de sécurité du noyau Linux pour Ubuntu 14.04 LTS et distributions dérivées

Le gouvernement mexicain accusé d'utiliser un malware acquis auprès du NSO group pour espionner journalistes et activistes

Protection de la vie privée : Proton Technologies lance un nouveau service de VPN baptisé ProtonVPN, accessible au grand public

Stack Clash : les systèmes Linux et BSD affectés par une vulnérabilité de dépassement de pile mémoire permettant une élévation de privilèges

Un serveur non sécurisé d'Amazon a laissé fuiter des informations sur 198 millions d'électeurs américains, d'après le cabinet UpGuard

Android : SophosLabs détecte une bibliothèque responsable de la diffusion de publicités intrusives persistantes sur les appareils des utilisateurs

Un hébergeur Web en Corée du Sud accepte de payer près d'un million d'euros en bitcoins, suite à une attaque de ransomware Linux

Le Comité du Parlement européen recommande de chiffrer les communications de bout en bout et se montre contre les portes dérobées

Microsoft pourrait désactiver le protocole SMBv1 dans Fall Creators Update afin d'empêcher son exploitation pour mener des attaques sur Windows

La Russie a proposé aux États-Unis un traité de cyberguerre en 2015 mais l'administration Obama l'a ignoré, d'après Vladimir Poutine

Forrester prévoit des dépenses de 3,5 milliards de dollars en 2021 sur la sécurité cloud, tandis que le marché continue de croître

Les données chiffrées par le ransomware Jaff, demandant jusqu'à 5000$ à ses victimes, sont déchiffrables gratuitement avec un outil de Kaspersky

Telegram : les services de renseignement US ont tenté de soudoyer ses développeurs pour affaiblir leur chiffrement, d'après le fondateur de la société

Vault7 : WikiLeaks révèle que le projet CherryBlossom de la CIA permettait de surveiller les internautes, de nouveaux documents publiés

La NSA soupçonne également la Corée du Nord d'être derrière WannaCry en se basant sur les tactiques, techniques et objectifs du ransomware

Actualités

La Russie envisage de bloquer Telegram si les clés de chiffrement de l'application ne sont pas remises au régulateur

WannaCry : infection de 55 caméras de trafic routier en Australie pendant des opérations de maintenance

Piratage série Netflix : Larson Studios revient sur les faits et recommande de ne pas payer de rançons en cas de piratage, partagez-vous cet avis ?

Google supprime d'autres applications infectées par le Trojan Ztorg du Play Store, qui a déjà à son actif plus d'un million de téléchargements

Microsoft répond aux allégations de Kaspersky qui l'accuse d'abus de position dominante avec Windows Defender sur Windows 10

Canonical déploie une dizaine de mises à jour de sécurité du noyau Linux pour Ubuntu 14.04 LTS et distributions dérivées

Le gouvernement mexicain accusé d'utiliser un malware acquis auprès du NSO group pour espionner journalistes et activistes

Protection de la vie privée : Proton Technologies lance un nouveau service de VPN baptisé ProtonVPN, accessible au grand public

Stack Clash : les systèmes Linux et BSD affectés par une vulnérabilité de dépassement de pile mémoire permettant une élévation de privilèges

Un serveur non sécurisé d'Amazon a laissé fuiter des informations sur 198 millions d'électeurs américains, d'après le cabinet UpGuard

Android : SophosLabs détecte une bibliothèque responsable de la diffusion de publicités intrusives persistantes sur les appareils des utilisateurs

Un hébergeur Web en Corée du Sud accepte de payer près d'un million d'euros en bitcoins, suite à une attaque de ransomware Linux

Le Comité du Parlement européen recommande de chiffrer les communications de bout en bout et se montre contre les portes dérobées

Microsoft pourrait désactiver le protocole SMBv1 dans Fall Creators Update afin d'empêcher son exploitation pour mener des attaques sur Windows

La Russie a proposé aux États-Unis un traité de cyberguerre en 2015 mais l'administration Obama l'a ignoré, d'après Vladimir Poutine

Forrester prévoit des dépenses de 3,5 milliards de dollars en 2021 sur la sécurité cloud, tandis que le marché continue de croître

Les données chiffrées par le ransomware Jaff, demandant jusqu'à 5000$ à ses victimes, sont déchiffrables gratuitement avec un outil de Kaspersky

Telegram : les services de renseignement US ont tenté de soudoyer ses développeurs pour affaiblir leur chiffrement, d'après le fondateur de la société

Vault7 : WikiLeaks révèle que le projet CherryBlossom de la CIA permettait de surveiller les internautes, de nouveaux documents publiés

La NSA soupçonne également la Corée du Nord d'être derrière WannaCry en se basant sur les tactiques, techniques et objectifs du ransomware